Où mettre les interrupteurs dans la maison

Rédigé par Stéphanie - - Aucun commentaire

L’installation électrique dans votre logement ne nécessite pas toujours l’intervention d’un expert. Cependant, pour qu’elle soit dans les normes, vous devez faire appel à un électricien paris. Une mauvaise installation peut vous causer des problèmes, mais aussi de légers désagréments.


Si vous ne calculez pas où mettre les interrupteurs dans cette installation, vous serez obligé de vous déplacer pour éteindre et allumer la lumière. Nous allons vous apporter à travers ce dossier quelques conseils pour choisir l’emplacement de vos interrupteurs.

Les différents types d’interrupteur

Avant d’aborder l’emplacement, nous allons vous faire un bref rappel sur les variétés d’interrupteurs disponibles sur le marché. Il y a les interrupteurs en saillie qui se distinguent par sa facilité d’installation. En effet, vous ne serez pas obligé de les encastrer dans le mur ou dans la cloison. Dans la collection des interrupteurs, vous pouvez aussi voir des modèles encastrés. Ceux-ci sont plus esthétiques, car ils sont encastrés dans le mur ou dans la cloison. Son installation demande beaucoup de technique et de précision. Que vous adoptiez des interrupteurs encastrés ou des interrupteurs en saillie, vous n’avez pas à craindre pour ce qui est votre sécurité, car ces deux types répondent parfaitement aux normes. Dans la multitude des interrupteurs, il y a les modèles à simple ou à double allumage, les modèles automatiques, les modèles temporisés, les interrupteurs va et vient et les modèles à accès sécurisé. Vous pourrez avoir un interrupteur à partir d’un euro et le plus cher sur le marché fait aux environs de 18 €. Pour mieux choisir, vous pouvez faire appel à un électricien paris.

À quelle hauteur placer un interrupteur ?

Même si vous n’avez pas des enfants à la maison, il ne faut pas placer tout en hauteur les interrupteurs pour les éclairages. Ceci n’est qu’une question de pratique. Un électricien paris vous conseillera de placer les interrupteurs à une hauteur entre 0,90 et 1,30 m à partir du sol.

À gauche ou à droite ?

Cette question revient souvent lorsqu’on place les interrupteurs. Ce n’est pas que vous êtes droitier que tous les interrupteurs dans votre maison doivent être mis à droite. Lors de l’installation, l’emplacement sur la gauche est privilégié, mais vous pouvez demander à l’électricien de le mettre à droite si vous le souhaitez.

L’emplacement de l’interrupteur

Lorsque vos dispositifs d’éclairage sont installés, il faut maintenant penser à l’emplacement de l’interrupteur. Si dans une chambre à coucher, vous placez à l’interrupteur un mauvais endroit, il se peut que pour allumer la lumière, vous serez obligé de faire quelques pas dans le noir et pour l’éteindre, vous serez amené à vous lever de votre lit. Pour éviter cette situation, vous devez bien choisir l’emplacement. Pour une pièce principale, il faudra placer l’interrupteur près des portes. Ainsi, vous pourrez allumer la lumière dès que vous franchissez la porte et vous pourrez l’éteindre lorsque vous quittez la pièce.

Opter pour un système va et vient

Il ne sera pas très pratique de se lever du lit pour éteindre la lumière si vous avez l’interrupteur près de la porte. Ce sera aussi le même cas si vous avez placé l’interrupteur près de votre lit, car vous serez obligé de traverser la pièce dans le noir pour pouvoir allumer la lumière. Pour éviter cette situation, l’électricien paris vous proposera d’avoir un système va et vient qui sera doté de deux interrupteurs. Ceci vous permettra d’allumer et d’éteindre la lumière depuis chaque interrupteur. Si vous en avez un près de votre lit, vous pouvez éteindre la lumière depuis celle-ci, comme depuis l’autre qui se trouve à la porte d’entrée.

 

Classé dans : Maison - Mots clés : aucun

chaudiere a condensation

Rédigé par José - - Aucun commentaire

La chaudière à condensation

 


Vous avez déjà entendu parler de chaudière à condensation, mais vous vous posez encore des questions. Nous allons étudier plus profondément son fonctionnement et ses atouts.
Lors de la mise en route de votre chaudière classique, un brûleur chauffe le circuit d’eau et la combustion du gaz relâche des fumées qui contiennent de la vapeur d’eau et qui sont évacuées.
L’eau réchauffée qui en résulte est envoyé par une pompe dans votre installation de chauffage, à laquelle sont accouplés vos radiateurs, votre plancher chauffant ou votre ballon accumulé (ballon d’eau).

La chaudière à condensation, mais qu’est-ce que c’est, comment ça marche ?

Et bien c’est une chaudière qui a la spécificité de tirer parti de la chaleur dissimulée dans la vapeur d'eau que contiennent les fumées qui, normalement, avec une chaudière classique, s’échappent.
Le refroidissement de la vapeur d'eau, le passage de l'état gazeux à l'état liquide, produit de l'énergie, nommée chaleur latente.
Elle va condenser ces vapeurs, d’où son nom, elle va en obtenir, grâce à ce processus, de l’eau chaude qu’elle va réinjecter dans son propre circuit.
Les condensats résultant de ce procédé sont ensuite rejetés dans le circuit classique des eaux usées
Vous pouvez noter que le condensat est le liquide résultant du passage de la vapeur de l’état gazeux à l’état liquide.
Avec certains types de chaudières, il est possible de coupler un récupérateur-condenseur à la chaudière existante, de sorte qu’elle sera transformée en chaudière à condensation, contacter un spécialiste pour savoir si votre matériel est compatible.
L'installation d'une chaudière à condensation est possible sur une installation composée d'anciens radiateurs mais il est préférable d’acquérir des radiateurs à chaleur douce (ou plancher chauffant) afin de tirer pleinement profit des capacités de la chaudière.
Bon j’espère que vous avez un peu près compris, en gros avec une chaudière « classique » ou « basse température », vous avez des pertes de chaleur qui proviennent des fumées et de la vapeur d’eau, qui s’échappent dans l’atmosphère et qui ne sont pas retraitées, ce n’est pas le cas avec le système à condensation.

Les avantages de la chaudière à condensation :

Lorsqu’une chaudière classique a un rendement de 70 % (pour les anciennes générations) à 85% environ, les basses températures peuvent atteindre un rendement de 90 à 95 %.
La chaudière à condensation, elle, sort du lot avec des rendements au-dessus des 100%. En effet des constructeurs ont mis au point des appareils, comme la chaudière Elm Leblanc, pouvant atteindre 109% de rendement (rapport de l'énergie fournie au circuit d'eau chaude par la chaudière sur la chaleur émise lors de la combustion).
Vous l’aurez compris, la technique de la condensation permet donc d'atteindre des taux de rendements énergétiques extraordinaires. Avec ses performances hors du commun, la chaudière gaz à condensation permet de réduire votre consommation d'énergie de façon significative.
En diminuant considérablement votre budget chauffage, vous aurez vite amorti votre achat.
Vous êtes sensible à l’écologie, cette chaudière contribue à la sauvegarde des ressources énergétiques de la planète. Et cerise sur le gâteau, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 30 % des dépenses engagées sur l’achat d’une de ces chaudières.
En effet le crédit d’impôt transition énergétique est encore présent en 2016, profitez en car cela peut changer d’une année à l’autre. Pour y avoir droit, le particulier doit installer sa chaudière à condensation dans sa résidence principale, dont la construction à plus de deux ans.
Propriétaire ou locataire et même si vous n’êtes pas imposable, le crédit d’impôt peut vous être accordé quand même sous forme de chèque.
En conclusion cet appareil constitue un investissement judicieux qui vous fera réaliser, à coup sûr, des économies.

 

Classé dans : Maison - Mots clés : aucun

chauffage moderne

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Vous n’êtes pas sans savoir que les solutions de chauffages ont connu une grande évolution ces dernières années. En effet, l’innovation aussi bien en matière de performance, de taille et d’économie d’énergie n’a pas cessé et n’arrête pas d’évoluer. Il en existe un éventail de choix impressionnant pour répondre au gout et au besoin de tous.

Les chaudières :

Vous avez le choix entre les chaudières à combustion qui, comme son nom l’indique brulent du combustible, celui-ci peut être le fuel, le gaz ou encore les granulés de bois.
Leur fonctionnement est simple, l’eau est chauffée par la combustion et est ensuite injectée par la pompe vers votre installation.
Il en existe plusieurs types, la classique, la basse température comme la chaudière Saunier Duval et celle à condensation.
Ces deux dernières bénéficient des nouvelles technologies, dites « chaudières modernes ». La basse température permet de chauffer vos pièces avec une eau moins chaude, donc consomme moins d’énergie.
Celle à condensation récupère la vapeur que contiennent les fumées, la condense, et la réinjecte dans son propre circuit, une technique de pointe qui permet d’obtenir un rendement dépassant les 100%. Elle fonctionne en exploitant la fumée des combustiblesdonc, elle ne pourra pas être électrique.
La chaudière électrique fonctionne, de son coté, grâce à des résistances qui chauffent l’eau avant de l’envoyer vers votre circuit de chauffage, elle pourra être à basse température.
On notera que pour ces systèmes, des appareils adéquats devront y être accouplés, il est fortement recommandé d’y relier des radiateurs ou des planchers chauffants conçût pour la basse température dit « radiateur (ou plancher chauffant) à chaleur douce », sinon votre chaudière fonctionnera quand même, mais ne pourra pas fournir toutes ses capacités. En optant pour un modèle à granulés de bois, vous vous orientez vers l’énergie la moins chère du marché. Les granulés sont issus de sciure non traitée qui est ensuite déshydratée, puis compactée.
Beaucoup plus pratiques que les bûches, ils n’occupent qu’une place minime dans votre espace de stockage. Avec l’équivalent de 2kg de granulés de bois pour un litre de fioul, vous divisez vos factures de chauffage par deux, voire plus avec une chaudière à granulés en basse température ou à condensation.
Vous avez aussi la possibilité d’associer à votre installation un système de panneaux solaires afin de réaliser un maximum d’économie sur votre budget chauffage.
En effet pour un usage personnel couplé à votre installation, vous n’aurez pas besoin d’investir dans des structures solaires hors de prix et cela peut être un bon compromis.
De plus toutes ces techniques modernes présentent l’avantage d’être écologique, nerejetant qu’un taux minime de dioxyde de carbone, elles sont plus respectueuses de l’environnement. Les solutions de chauffages électrique, qui ne brûlent pas de combustible, n’en rejette pas du tout.

Les radiateurs :

Les radiateurs classiques en fonte ou en céramique sont ceux généralement relier à votre installation de chauffage centrale, l’eau chaude y circule et permet de chauffer votre habitat.
Si l’une de vos pièces, que vous souhaitez chauffer, n’est pas relié à l’installation générale, sachez que les convecteurs classiques ont eux aussi évolué.
Ils ont fait place au convecteur dit à panneaux rayonnant dont les résistances chauffent un panneau qui projette des rayons UV dans votre pièce, ceci rapidement et de manière uniforme sans brassage d’air ou ventilateurs.

Esthétique :

En matière d’esthétique également, un effort considérable a été réalisé. Finis les vulgaires radiateurs et chaudières de conception repoussante . Place au stylisme, vous trouverez sur le marché des appareils au design agréable et original qui sauront s’adapter avec aisance à vos pièces sans en dénaturer les décors.

Classé dans : Maison - Mots clés : aucun

répertoire professionnel

Rédigé par José - - Aucun commentaire

répertoire européen professionnel

 


La seule solution pour afficher votre site sur internet et être trouvé par les internautes et de vous inscrire et figurer sur le plus grand répertoire européen professionnel qui regroupe tous les professionnels qui font du business sur internet et qui veulent générer des revenus en croissance.
Comment s'inscrire sur le répertoire et bénéficier de sa visibilité?
Le principe est simple, vous écrivez ou vous nous chargez d'écrire un article pour présenter votre activité et ou vos produits. Ensuite on publiera cet article sur une page dédiée en optimisant les metas données en rapport avec le contenu de l'article et la cible recherchée pour le positionnement Google et Bing car il ne faut négliger aucune piste pour obtenir ce positionnement et stabiliser celui-ci.

 

  • Les modalités:
  • Plusieurs possibilités existent pour vous garantir du résultat.
    Une publication d'articles sur plusieurs autres sites de notre réseau. Ce qui vous garanti aucune contrainte d'échange ou encore de partenariat à mettre en place.
    Des backlinks de qualité. La mise en ligne de liens de qualités sur nos pages déjà indexées par les moteurs pour vous faire progresser plus vite dans les pages de résultats affichée sur chaque recherche effectuées en utilisant le moteur de recherche internet.
    Un accompagnement SEO avec une présence et une surveillance constante de l'évolution de la prestation de référencement naturel et organique avec un rapport détaillé qui reprend aussi une analyse de vos principaux concurrents.
    Le répertoire qui reprend les professionnels du business internet est à votre disposition pour vous accorder une place à l'intérieur de ses pages et vous prouver son efficacité.

 

Classé dans : Marketing - Mots clés : aucun

Roses, la rose de catalogne et d’Espagne

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Roses, la rose de catalogne et d’Espagne.

 

Visiter et voyager en Espagne amène forcement à passer dans la ville la plus prestigieuse et la plus historique du pays. Appelée Rosas en Castillan, elle se trouve au centre de la baie de Roses. Mais par rapport au Golf de Roses, elle est à l’extrême nord. C’est le cadre parfait si vous aimez le coucher de soleil au bord des plages sachant qu’au cœur de la ville où vous trouvez, il existe une citadelle ancienne qu’il faut découvrir.

Une histoire culturelle monumentale.

 

Roses est une colonie grecque. Une colonie primitive fondée au 4e siècle avant Jésus-Christ qui avait porté le nom de Rhode ou Rhodos. Ces habitants de la Ciutabella de Roses ont fait surtout du commerce avec ses environs. Le nom Roses n’a été appliqué qu’à partir 14e siècle. Après les différentes conquêtes et invasions qu’a connu l’Espagne et la catalogne, Roses est devenue un lieu incontournable pour les visites et le tourisme et l’immobilier à rosas, ne serait-ce que pour voir les monuments datant de ces époques et qui peuvent même aller même jusqu’au néolithique. De plus, plusieurs Calanques sont visibles à l’est de la ville, dont les Canyelles Petites, l’Almadrava, Murtra, Rustella, Montjoi, Pelosa et Joncols, des vestiges historiques qui font la « mémoire du monde. »

 

 

 

 

 

Une station balnéaire de Costa brava.

 


Roses est la deuxième ville de la Catalogne après Figueres. Grâce à son urbanisation très développée, elle a su mettre en valeur sa large plage et ses vestiges de l’histoire monumentaux. La plus remarquable en est la Citadelle. C’est un monument datant du 16e siècle construit sous le règne de Charles Quint. Plus proche de la frontière à seulement 30 km de celle de la France, à 65 km de Gérone et à 160 km de Barcelone, Roses est une station balnéaire très agréable à vivre et que les Niederschaeffolsheimoises n’auront pas de mal à trouver. Pour illustrer le cadre, des sculptures font le confort de sa plage. En hauteur, le vieux phare est entretenu afin que même éteint, il soit toujours visible tout comme les fortifications médiévales et le « Cossi de la Reina ».

 

 

 

Fil RSS des articles