chaudiere a condensation

Rédigé par José - - Aucun commentaire

La chaudière à condensation

 


Vous avez déjà entendu parler de chaudière à condensation, mais vous vous posez encore des questions. Nous allons étudier plus profondément son fonctionnement et ses atouts.
Lors de la mise en route de votre chaudière classique, un brûleur chauffe le circuit d’eau et la combustion du gaz relâche des fumées qui contiennent de la vapeur d’eau et qui sont évacuées.
L’eau réchauffée qui en résulte est envoyé par une pompe dans votre installation de chauffage, à laquelle sont accouplés vos radiateurs, votre plancher chauffant ou votre ballon accumulé (ballon d’eau).

La chaudière à condensation, mais qu’est-ce que c’est, comment ça marche ?

Et bien c’est une chaudière qui a la spécificité de tirer parti de la chaleur dissimulée dans la vapeur d'eau que contiennent les fumées qui, normalement, avec une chaudière classique, s’échappent.
Le refroidissement de la vapeur d'eau, le passage de l'état gazeux à l'état liquide, produit de l'énergie, nommée chaleur latente.
Elle va condenser ces vapeurs, d’où son nom, elle va en obtenir, grâce à ce processus, de l’eau chaude qu’elle va réinjecter dans son propre circuit.
Les condensats résultant de ce procédé sont ensuite rejetés dans le circuit classique des eaux usées
Vous pouvez noter que le condensat est le liquide résultant du passage de la vapeur de l’état gazeux à l’état liquide.
Avec certains types de chaudières, il est possible de coupler un récupérateur-condenseur à la chaudière existante, de sorte qu’elle sera transformée en chaudière à condensation, contacter un spécialiste pour savoir si votre matériel est compatible.
L'installation d'une chaudière à condensation est possible sur une installation composée d'anciens radiateurs mais il est préférable d’acquérir des radiateurs à chaleur douce (ou plancher chauffant) afin de tirer pleinement profit des capacités de la chaudière.
Bon j’espère que vous avez un peu près compris, en gros avec une chaudière « classique » ou « basse température », vous avez des pertes de chaleur qui proviennent des fumées et de la vapeur d’eau, qui s’échappent dans l’atmosphère et qui ne sont pas retraitées, ce n’est pas le cas avec le système à condensation.

Les avantages de la chaudière à condensation :

Lorsqu’une chaudière classique a un rendement de 70 % (pour les anciennes générations) à 85% environ, les basses températures peuvent atteindre un rendement de 90 à 95 %.
La chaudière à condensation, elle, sort du lot avec des rendements au-dessus des 100%. En effet des constructeurs ont mis au point des appareils, comme la chaudière Elm Leblanc, pouvant atteindre 109% de rendement (rapport de l'énergie fournie au circuit d'eau chaude par la chaudière sur la chaleur émise lors de la combustion).
Vous l’aurez compris, la technique de la condensation permet donc d'atteindre des taux de rendements énergétiques extraordinaires. Avec ses performances hors du commun, la chaudière gaz à condensation permet de réduire votre consommation d'énergie de façon significative.
En diminuant considérablement votre budget chauffage, vous aurez vite amorti votre achat.
Vous êtes sensible à l’écologie, cette chaudière contribue à la sauvegarde des ressources énergétiques de la planète. Et cerise sur le gâteau, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 30 % des dépenses engagées sur l’achat d’une de ces chaudières.
En effet le crédit d’impôt transition énergétique est encore présent en 2016, profitez en car cela peut changer d’une année à l’autre. Pour y avoir droit, le particulier doit installer sa chaudière à condensation dans sa résidence principale, dont la construction à plus de deux ans.
Propriétaire ou locataire et même si vous n’êtes pas imposable, le crédit d’impôt peut vous être accordé quand même sous forme de chèque.
En conclusion cet appareil constitue un investissement judicieux qui vous fera réaliser, à coup sûr, des économies.

 

Classé dans : Maison - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot pakc ? :